Eric Beaulieu

CHARGÉ DE PROJETS WEB

Formation:

  • DESS en systèmes d’information géographique (UQAM);
  • M.Sc. en biologie (UQAM);
  • B. en géographie environnementale (UdeM);
  • Technique de l’informatique (Collège de Bois-de-Boulogne).

Domaines principaux:

  • Gestion de base de données;
  • Développement Web;
  • Programmation;
  • Analyse spatiale et modélisation;
  • Visualisation de données.

Coordonnées 
eric.beaulieu@geomont.qc.ca
450-956-1036 #223

Jade Bédard-Couture

ADJOINTE ADMINISTRATIVE

Formation:

  • Études en administration (Université TÉLUQ);
  • B. en enseignement en adaptation scolaire (UdeM).

Coordonnées 
jade.bedard-couture@geomont.qc.ca 
450-956-1036 #222

Détermination des cours d’eau

En vertu de l’article 103 de la Loi sur les compétences municipales, les MRC ont la responsabilité de l’entretien des cours d’eau sous leur compétence. Toutefois, les données hydrographiques que possédaient les MRC ne permettaient pas une application systématique du cadre législatif, ce qui obligeait à effectuer des analyses à la pièce. Ce projet visait donc à produire un référentiel fiable et actualisé des cours d’eau sur le territoire des MRC participantes, afin d’optimiser le processus de prise de décision. Le réseau hydrographique a été analysé à l’aide des bassins versants et d’une modélisation de l’écoulement des eaux de surface dérivée d’un modèle numérique de terrain (MNT) corrigé par les ponceaux recensés. Il a ainsi été possible de connaître précisément la superficie drainée par chaque tronçon du réseau. Le profil méandré des lits d’écoulement, qui entre également dans la discrimination des cours d’eau a été déterminé par photo-interprétation.

Caractérisation des bandes riveraines – MRC Marguerite-D’Youville

GéoMont a développé une méthode de caractérisation des bandes riveraines par l’utilisation d’outils géomatiques, qui a pour avantage d’être moins coûteuse en temps et en ressources qu’une campagne réalisée sur le terrain, tout en produisant des résultats de qualité. L’analyse est réalisée par photo-interprétation à l’aide de données géospatiales telles que le LiDAR et les orthophotographies aériennes. La caractérisation des bandes riveraines est basée sur deux éléments, soit le type de végétation et la largeur, mesurée à partir du pied et du haut de talus. Ce sont ces mesures qui permettent d’indiquer la conformité de chaque tronçon de bande riveraine. Les analyses réalisées pour la MRC de Marguerite-D’Youville représentent un complément au deuxième volet du PRADMHH (2020-2021) dans lequel 400 km de cours d’eau avaient été analysés pour chaque MRC participante.

Disponibilité des orthophotos 2020 en données ouvertes

Les orthophotos acquises au printemps 2020 sont maintenant disponibles en données ouvertes sur la plateforme de Données Québec.

Cette couverture à 20 centimètres de résolution couvre la région de la Montérégie en excluant la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), à l’exception des MRC de Vaudreuil-Soulanges, de Beauharnois-Salaberry et de Rouville, dont le territoire est inclus dans la couverture. Cliquez ici pour accéder aux données.

Mise en place d’une stratégie concertée en matière de géomatique pour la Montérégie

Grâce à l’obtention d’un financement de la Table de concertation régionale de la Montérégie, une démarche de consultation visant à dresser un portrait de la situation et des besoins en matière de géomatique en Montérégie et à proposer une stratégie concertée a été mise sur pied au printemps 2021.

L’ensemble des MRC de la Montérégie ainsi que différents organismes régionaux ont d’abord été sollicités afin de composer un comité de travail qui allait soutenir cette grande démarche de consultation et identifier les objectifs précis de la démarche qui s’articulent autour de quatre points :

  1. Dresser un état du secteur de la géomatique en Montérégie en consultant les principaux intervenants;
  2. Déterminer les besoins communs et spécifiques des différents acteurs;
  3. Établir des thématiques prioritaires en tenant compte des forces et des faiblesses, puis des menaces et des opportunités propres à la géomatique;
  4. Construire un plan d’action et établir une vision commune du développement de la géomatique en Montérégie.

Afin d’atteindre ces objectifs, un diagnostic a d’abord été élaboré à partir d’une revue des documents existants et d’une série d’entrevues auprès des MRC et de certaines municipalités, ministères et organismes. Cela a permis de dégager plusieurs constats concernant l’utilisation de la géomatique en Montérégie et de faire ressortir les besoins et les enjeux auxquels font face les différents acteurs.

À la suite de ce diagnostic, une grande journée de concertation rassemblant tous les acteurs déjà consultés est prévue au mois de novembre 2021 afin de partager et discuter des résultats ressortis de cette première étape en plus d’accroître ainsi la concertation et la collaboration entre tous les intervenants. Cette activité permettra également d’identifier des pistes d’action potentielles pour répondre aux enjeux identifiés dans le diagnostic et d’identifier des mécanismes de suivi permettant d’assurer la réalisation du plan d’action qui sera élaboré à la suite de la rencontre. Ce document synthèse présentera les axes de développement potentiels pour faire avancer la situation de la géomatique en Montérégie, les pistes d’actions, les mécanismes de suivi priorisés et permettra éventuellement d’orienter les projets régionaux à réaliser dans le futur.

GéoMont fête ses 15 ans en vous invitant à son premier colloque !

Nous avons le plaisir de vous convier à notre premier colloque pour souligner les 15 ans de GéoMont. Au menu, plusieurs activités sous le thème de la collaboration et de l’innovation, des valeurs chères à notre organisation.

Nous aurons le très grand honneur de vous présenter M.Jeff McKenna,président Emeritus de l’Open Source Geospatial Foundation (OSGeo),qui ouvrira la journée en nous parlant du grand potentiel des logiciels libres pour l’avenir de la géomatique.

Un atelier technique présentant des logiciels libres vous sera offert dans la journée.
Inscrivez-vous vite ! Les places sont limitées!

Rejoignez-nous dès 9h au Centre des congrès
1325, rue Daniel-Johnson Ouest
Saint-Hyacinthe, Québec J2S 8S4

Au plaisir !

Plan d’intervention de sécurité routière en milieu municipal (PISRMM) – MRC de Roussillon

Le programme Plan d’intervention de sécurité routière en milieu municipal (PISRMM) est géré par le MTMDET et s’inscrit dans le programme d’aide à l’amélioration du réseau routier municipal. Il vise l’élaboration d’outils destinés à optimiser les investissements réalisés avec l’objectif de réduire le nombre d’accidents et de victimes sur le réseau routier municipal. Parmi les outils, on compte un diagnostic de sécurité routière. Ce diagnostic aide à cibler les principales problématiques reliées à la distribution spatiale des accidents ou à des thématiques spécifiques (p.ex. accidents impliquant les jeunes ou les piétons). À celui-ci s’ajoute un plan d’action qui présente et compare diverses solutions à appliquer aux problématiques identifiées. La MRC de Roussillon a mandaté GéoMont afin de prendre en charge la phase préliminaire ainsi que la réalisation d’un PISRMM pour la partie est de son territoire. Ce travail s’inscrit dans la continuité du projet pilote de diagnostic et de plan d’action de sécurité routière réalisé par GéoMont en 2011 sur ce même territoire et qui a d’ailleurs posé les bases du programme des PISRMM au Québec. Les résultats d’une étude de sécurité routière ayant une période de validité de 5 ans, l’étude du projet pilote devait être révisée, lui permettant du même coup de s’ajuster par rapport aux nouvelles exigences du programme. Les travaux ont été effectués de concert avec la MRC (pour les activités partenariales) et une firme en ingénierie (pour les analyses approfondies en sécurité des transports). La phase de réalisation s’est déroulée presque entièrement entre mars et décembre 2017. À la suite de son adoption par le conseil de la MRC, le rapport final a été déposé au MTMDET en avril 2018.